[Thierry @ Expo aéronautique sur les champs elysée] Il était une fois dans l'ouest

Thierry est un collègue de bureau, un des rares a qui je confierai les clés de chez moi et mon N95.. non pas le N95 ;-). En visite à la capitale il est allé sur les champs -élysée et m'a proposé un article.. bon je l'ai un peu encouragé en fait... Ce mec est en OR. je le kiffe ma race .. bon, certes, il a pas d'identité numérique pour l'instant , pas de blogs., pas de twitter rien que dalle.. Mais pour écrire sur la blugture il faut juste avoir du coeur... Une ovation pour les premiers pas Titoune !

Il était une fois dans l’ouest… de PARIS…
une expo un peu « space ».


… la preuve en image…





Souvenez-vous, quand vous étiez petits, vous regardiez de vos yeux ébahis ces machines volantes transpercer le ciel dans un bruit infernal. Vos parents s’amusaient même à vous voir montrer du doigt les objets en question tout en disant avec une ingénue naïveté « Oh le gros n’avion ». Le rêve n’était plus très loin. Je défie d’ailleurs quiconque, même adulte, de ne pas tourner la tête vers le ciel lorsque rugit un vrombissement anormal… que ce soit les avions de ligne, les avions de chasse ou les hélicoptères… C’est bien cette part de rêve que je voudrais émoustiller en vous par une invitation à me suivre sur les traces de l’Exposition sur les 100 ans de l’aérospatiale et l’aviation française. Elle s’articule entre le moderne et l’historique, le rêve et la technologie, les légendes volantes et les fleurons de la technologie, entre des images et des lectures…


Pour le côté pratique (et rébarbatif… car comment voulez-vous exprimer des sentiments et de l’émotion dans un descriptif ?), vous trouverez cette exposition dans la partie basse des Champs-Elysées jusqu’à la Place de la Concorde. Elle est constituée de zones réparties sur les 2 esplanades autour de l’avenue : on retrouvera ainsi les zones « espace », « aéronautique
espace environnement », « propulseurs », « équipements », « aviation militaire », « aviation légère », « hélicoptères », « aviation civile » et même « espace métiers formation », si vous voulez vous renseigner sur des jobs dans ce secteur. Chaque zone est composée d’immenses
stands et de matériels exposés, et toutes les grandes sociétés françaises REPRESENTATIVES du
savoir-faire français en matière d’aéronautique sont là : EADS, SAFRAN (=SNECMA+SAGEM), DASSAULT, EUROCOPTER, MBDA, THALES, et bien d’autres encore. Pour clore le chapitre « annonces », sachez que l’initiateur de cette manifestation est le GIFAS (Groupement des Industries Françaises Aéronautiques et Spatiales né en 1908).

En tout cas, dépêchez-vous car tout sera terminé le dimanche 18 octobre. Cela dit, vous pourrez toujours assister au déménagement des éléments exposés… trois fois rien… un RAFALE entier, un drone espion, un radar ambulant, des hélicoptères, des avions, un camion porte-missiles, plusieurs nez d’airbus (dont celui de l’A380),une voilure d’airbus, des… STOP ! N’en jetez plus ! Ce doit être impressionnant, certes, mais pour ceux qui n’ont pas envie d’attendre 2h du matin pour voir ce spectacle, l’exposition est ouverte tous les jours jusqu’à 20h en clair ou en illuminé (hé oui, nos industriels de l’aéronautique ont bien pensé que la nuit arrivait vite désormais).


























Ah, une question à ma droite, oh combien légitime…

Et que faire si l’on n’est pas militaire pour un sou, ni pour un franc, ni pour un euro (et je ne parle pas des dollars…) ? Réponse de l’auteur : la moitié de l’exposition est réservée à l’aviation civile (et toc)…


Que faire alors si on est récalcitrant au côté scientifique et technologique forcément mis en avant dans cette exposition ? Réponse de l’auteur : il y en a pour tout le monde… histoire, culture, photographies, géopolitique, environnement. Et, au hasard des stands et des matériels exposés vous trouverez le contact chaleureux d’hommes et de femmes, du sérail, prêts à vous expliquer et vous communiquer leur passion. Et, premier argument suprême, vous utilisez certainement un téléphone portable, vous regardez certainement la télé… la moindre des choses, c’est d’avoir de la reconnaissance pour le domaine aéronautique et spatial qui vous permet TOUT CA. Deuxième argument suprême, vous pourrez admirer des pièces de collection, comme le dernier avion qu’utilisa Jacques BREL aux Iles Marquises ou le Blériot IX.

OK OK. Bon alors, que faire si on n’aime que la culture « branchée » ou « off » ou « tout court »… Là, il reste… le Mondial de l’automobile et son ode à l’esthétique… Mais cela est une autre histoire que votre humble serviteur peut également vous raconter car (1) j’ai vécu les 2 expériences et (2) l’analogie entre l’aéronautique et l’automobile n’est pas si éloignée.

Une dernière remarque ? OK, c’est parti ! Que faire, enfin, si on a horreur de la foule ? Ah là,
j’avoue qu’il est difficile de faire autrement… J’ai lu le chiffre de 600.000 visiteurs (599.997 en m’enlevant moi et ma cellule familiale) rien que pour le week-end des 4 et 5 octobre !!!! Après, il faut relativiser. Ce n’est pas pire que le quotidien du RER B… ou un concert de Steevie Wonder, de Keziah Jones ou de Céline Mastrorelli, hein Fred ?


Un conseil, ne vous posez pas tant de questions, ALLEZ­-Y ! PROFITEZ ! Et pas seulement pour se donner un bon coup de chauvinisme à la française (de temps en temps, cela fait du bien pourtant… face à nos potes d’outre-Atlantique par exemple), mais aussi pour voir des gens, des centaines de gens, des milliers de gens, des jeunes, des vieux, des blancs et moins blancs, des femmes et des moins femmes, des grands, des tiots biloutes (Excusez, c’est mon côté nordiste qui ressort), des aéronauphiles et des curieux… avec tous en commun, cette lumière dans les yeux, celle qu’ils avaient étant petits face à des engins « merveilleux », qu’ils regardaient dans le ciel, en rêvant…


EN RESUME, LE DEPLACEMENT VAUT LE COUP. J’AI AIME ET VOUS
AIMEREZ.


Allez, je ne résiste pas à l’envie de vous montrer que le Mondial de l’automobile, vitrine de ce gigantesque secteur qui participe à la fois à la vie et à la destruction du monde, offre de belles surprises… dont quelques prototypes bien sentis, véritables œuvres d’artistes du coup de crayon (vive l’informatique quand même)… et, à ne pas manquer, la superbe exposition de taxis du monde entier… des « yellow cabs » de New York, aux bonnes vieilles Mercedes germaniques en passant par le taxi-bus, encore en fabrication, typique de Manille. Bon, si vous aimez les belles italiennes, un conseil… visez plutôt les heures creuses et si vous voulez toucher… c’est sur invitation… En gros, il faut déjà en posséder une… J’arrête de monopoliser l’antenne de mon ami Fred, déjà qu’il trouve que je radote un peu. A bientôt, merci de votre lecture.

[Fred : Meuh non tu radotes pas ... ]

























blog comments powered by Disqus

La blugture en quelques mots

La blugture est un WebZine culturel collaboratif avec plus de dix auteurs qui ont déjà été invités ou qui participent activement. N'hésitez pas à proposer vos textes. Le ton du site et des articles se veut enthousiaste, sincère et original. Contact : Blugture@gmail.com

La blugture à domicile

votre courriel


Nuage des bonheurs

La carte de la blugture

La vlogture : toute les vidéos faites pas la blugture Devenez Fan sur Facebook Suivez la blugture sur Twitter Les vidéos de la blugture sur DailyMotion toutes les photos de la blugture et plus encore

les gens qui passent et qui gardent un souvenir

Google+ Badge

Parlez des artistes qui vous ont ému !

Commentaires

Recent Comments

Powered by Disqus