Grand Palais des nuits et des images

23.12.08 mis en ligne par Frédérick de Baro
Dans la Nuit, des Images est un évènement organisé à l'occasion de la clôture de la présidence française de l'union Européenne. Les arts visuels sont mis à l'honneur avec en chef d'orchestre Alain Fleischer du  Studio national des arts contemporains - Le Fresnoy. Il faut savoir prendre son temps devant chacun des écrans. Cette mise en scène tout à fait exceptionnelle donne à voir les œuvres de prés de 140 oeuvres par des artistes ne venant pas seulement des 27 pays de l'Union européenne: voici une visite en accéléré (et malgré tout un peu) le jour de l'inauguration avec en fond sonore Jeff Mills..



Vous trouverez également une présentation plus approfondie sur l'excellent blog Art&You.
En savoir plus View Comments

Edouard Baer : Mr Castang pense que tu es fou !

19.12.08 mis en ligne par Frédérick de Baro

Le spectacle de d'Edouard Baer ou plutôt la reprise de "Looking for Mr Castang" au Théâtre de Marigny est un spectacle à mettre entre toutes les mains jusqu'au 10 Janvier 2009. L'humour décalé, j'allais dire décalqué -s'pas faux non plus-, est aussi bon que celui que l'on a pu apprécier dans son émission de Canal plus comme le dit si bien mon camarade kmeron qui a vu le spectacle à Bruxelles. Difficile d'en dire plus, je ne voudrais pas gâcher les surprises du spectacle..


Tout y est dans ce spectacle : le lunaire, l'ironie, le cynisme, la tendresse, la musique, l'autodérision, la comédie musicale.. oui c'est aussi un peu bordélique en apparence... On retrouve tout ce qui fait fondre chez le monsieur. Mais ce n'est pas canal en vrai que l'on va voir.. C'est une belle histoire avec des acteurs formidables et une liberté créative grandiose et qui ne manque pas de style. Assez jouissif.


Ce qui m'a touché aussi , c'est cette tirade du non merci de Cyrano de Bergerac de Atmen Kelif. Symbolique républicaine, s'il en est, cette tirade me touchera décidément toujours :

Ici le texte

Bravo donc à cette équipe formidable d'acteurs !! C'est jusqu'au 10 janvier 2009.. oui ça ne dure pas longtemps.. et c'est au Théatre Marigny. Enjoy !
En savoir plus View Comments

La patate chaude de l'Oulipo

18.12.08 mis en ligne par Frédérick de Baro

Avec comme contrainte l'autoportrait du Descendeur et suite au billet expliquant ce qu'est un oulipo :

La patate Chaude

Le soir où je suis allé au jeudi de l'Oulipo sous l'impulsion-Initiative de gwordia , j'ai assisté à un exercice de style tout à fait hilarant autour de l'autoportrait : Le descendeur où tour à tour les auteurs ont remplacé le skieur par un séducteur, un psychanaliste ou une caricature de fonctionnaire. Le tout avec un humour tout à fait délicieux ..

à vous ? à toi Charlotte ? à Jéremy ? à Paul Dreamside en vidéo ? Jules (oui je sais tu n'as rien demandé) ? Hervé [EnI_Kao] ? et à toi enfin mon otir d'amour ;)
ça s'apelle une patata chaudas ..  :) Et mille excuses à ceux qui ne sont pas taggé,  je sens bien qu'ils sont déçus.. n'hésitez pas à vous joindre à la purée toute chaude. 
Enfin oui  je sais je suis censé le faire .. mon texte sera mis en commentaire d'ici 24 heures... juste un problème de temps, désolé. à vous !

Autoportrait de la patate bouillie.

Mon métier consiste à me faire balancer de casserole en saladier le plus vite possible. En de très brefs instants je peux créer des cloques sur la main qui me rattrape, c'est un métier d'homme. D'abord parce qu'à plusieurs dans la casserole on peut sortir en premier d'une casserole qui nous emprisonne. Ensuite parce que celui qui se fera balancer le plus vite ne finira pas en purée.

C'est un métier de légume.

Mon métier est patate chaude

Il y a la patate douce, la grosse patate, la patate rouge ou la patate Mc Caïn, la pomme de terre braisée, en robe de chambre et puis il y a Moi.

Je serai aux prochains jeux olympiques et cette année-là c'est moi qui aurais la médaille d'or.Je suis la patate la plus équilibrée du faitout, la plus calme la plus en retenu dans cette eau instable, mon rôle consiste à fabriquer du déséquilibre.

 

Toutes les grosses patates fabriquent du déséquilibre.

Bouillir plus vite c'est d'abord bouillir autrement; de façon à semer l'inquiétude et le doute. Faire peur. Bouillir de telle manière que les autres soient persuadées que vous ne tiendrez pas le coup de fourchettes, jusqu'à ce qu'une génération entière de patate boue comme vous.

Dans une vie de patate bouillie, on ne peut inventer qu'une seule et unique manière d’être molle.

Les techniciens sont arrivés avec les pommes de terre aux micro-ondes avec la réputation d'être chaude bouillante. Deux diners plus tard il mettait tous des films en plastique dessus.

Maintenant il y a moi.

Être une grosse patate est un état qui exige un don absolu de soi-même et une concentration totale. Je boue à temps plein. Je boue sur les plaques chauffantes électriques en plein hiver, les plaques à induction me font rougir en toute saison. Je vis avec un paquet de beurre à portée de main pour mieux rissoler. Je souris à la Tefal et au four à chaleur tournante parce que je sais qu'ils m'aident à être brulante. Je colle la peau à la casserole parce que je sais qu'elle m'aidera à être intenable.

Prenez deux pommes de terres à égalité de poids et de robe, dans la même casserole, mettez-les à côté l'une de l'autre et c'est toujours moi qui boue le plus vite.

 

Les rissolées en petits cubes Je le fais mille fois par semaine. La cuisson en robe de chambre, je les fais chaque soir avant de me coucher. Je sais toutes les façons d'être bien chaudes avec ou sans beurre. À des vitesses de cuisson de 3 minutes.

 

Je me prépare aussi pour des cuissons aléatoires que les hasards d'attributions des jeux olympiques des gosses patates nous imposent. Les plaques tordues qui permettent à une patate de devenir croquante et du coup champion du monde des patates.

Tout compte dans une carrière de bonne patate.

Un jour, l'essentiel devient la position angulaire dans la casserole. C'est l'angle de la patate qui fait la médaille. Vous avez correctement positionné la casserole au milieu du foyer, vous avez la poignée en bois pour ne pas se bruler. Vous vérifiez 14 fois que la bouteille de gaz. Vous avez positionnez comme il faut la patate appuyé sur les bords. Et avez perdu 10° parce que vous avez oublié qu'un bout de tubercule sortait de l'eau bouillante.

Quand je dors je suis en robe de chambre, en me faisant manger je brule la langue. Quand je suis dans le panier à légumes je médite au moment où je vais cramer une paume de main. Et me tortille pour user les moindres de mes protubérances.

Lorsque je tombe dans l'eau bouillante, il libère des tonnes de patience à poireauter là, comme une patate. Il ne reste plus que dans l'eau moi et l'eau frissonnante et une main prête ou pas à se faire bruler.

C'est la règle.

Et puis il y a le moment qui arrive forcément dans une vie, le seul moment de vrai repos, de repos absolu.  Le repos de la patate.

Vous avez passé le rinçage, et l'oubli au fond du panier. Vous avez évité l'oubli et le tubercule qui vous déclassent définitivement. Il fait beau l'eau est claire.et vous faites cette minuscule erreur au moment de passer dans la passoire et vous faites cette minuscule erreur de trajectoire, cette petite faute stupide (qui n'est pas d'inattention puisque les patates chaudes ignorent l'inattention ) vous restez à l'intérieur de la patate et la main toujours prompte d'ordinaire à saisir la patate brulante reste béate d'avoir échappée à la brulure. Et là 'est l'effet de l'élan qui vous tire quelques centimètres en dehors de la ligne idéale. Et la, c'est le vrai repos, le repos immense. Vous vous êtes écartés de deux centimètres puis très vite trois centimètres et la passoire. Plus rien n'a d'importance, vous n'êtes plus une patate, votre peau  se décolle, votre esprit se libère, vous savez que vous allez vous écraser par terre comme une grosse patate.


En savoir plus View Comments

Le Crowd-Barack Homme de l'année sur Times

18.12.08 mis en ligne par Frédérick de Baro

photo de Acsauvage

La couverture de l'homme de l'année chez Times est attendue chaque année comme un signe des grands faits marquants de l'année. Quelques fois c'est évident lorsqu'il s'agit de Charles de Gaulle en 1958 ou de John F. Kennedy en 1961 .. C'est quelques fois plus dérangeant mais tout aussi exact lorsqu'il s'agit de Poutine de 2007.



C'est aussi juste visionnaire lorsque qu'ils choisissent de mettre un
miroir en 2006 pour célébrer l'avènement du marketing personnel.

En 2008, il y avait une évidence à choisir Barack Obama... Ils expliquent ici pourquoi. Mais très clairement cela n'aurait pas été suffisant, et la référence à la révolution sociale qui s'exprime en sourdine aurait été un must.

C'est donc bien logiquement en s'appuyant sur un réseau social ( Flickr) que le Times Magazine rend hommage à la victoire très populaire de Barack Obama.



, ,

En savoir plus View Comments

Qu'est-ce que l'Oulipo ? par Hervé le Tellier

18.12.08 mis en ligne par Frédérick de Baro
Vous trouverez plus d'info sur le site http://www.oulipo.net




Dans la vidéo suivante vous verrez l'histoire d'un des plus célèbre membres de l'Oulipo : j'ai nommé Georges Perec avec un des romans à contrainte le plus célèbre : La disparition. Un roman entier écrit sans la lettre "e".

voici un extrait via :
"Anton Voyl n'arrivait pas à dormir. Il alluma. Son Jaz marquait minuit vingt. Il poussa un profond soupir, s'assit dans son lit, s'appuyant sur son polochon. Il prit un roman, il l'ouvrit, il lut; mais il n'y saisissait qu'un imbroglio confus, il butait à tout instant sur un mot dont il ignorait la signification.
Il abandonna son roman sur son lit. Il alla à son lavabo; il mouilla un gant qu'il passa sur son front, sur son cou.
"



L'écriture avec contraintes permet notamment de stimuler l'imagination dans un exercice de style littéraire.

La patate Chaude

Le soir où je suis allé au jeudi de l'Oulipo sous l'impulsion-Initiative de gwordia , j'ai assisté à un exercice de style tout à fait hilarant autour de l'autoportrait : Le descendeur où tour à tour les auteurs ont remplacé le skieur par un séducteur, un psychanalyste ou une caricature de fonctionnaire. Le tout avec un humour tout à fait délicieux ..

à vous ? à toi Charlotte ? à Jéremy ? à Paul ? Dreamside en vidéo ? Jules (oui je sais tu n'as rien demandé) ? Hervé ? [EnI_Kao] ? et à toi enfin mon Otir d'amour ;)
ça s'apelle une patata chaudas .. :) Et mille excuses à ceux qui ne sont pas taggué, je sens bien qu'ils sont déçus.. n'hésitez pas à vous joindre à la purée toute chaude.
Enfin oui je sais je suis censé le faire .. mon texte sera mis en commentaire d'ici 24 heures... juste un problème de temps, désolé ; à vous !

En savoir plus View Comments

Eric Mettout explique 3001 l'odyssée de l'express

18.12.08 mis en ligne par Frédérick de Baro


Pour en savoir plus le blog de l'evénement : http://blogs.lexpress.fr/3001
et à la fin mon premier couac d'enregistrement .. il fallait bien que ça m'arrive un jour ..
En savoir plus View Comments

Une petite application sympa pour les expos pendant les fêtes

17.12.08 mis en ligne par Frédérick de Baro
vous pouvez naviguer entre les différentes annonces d'expos en cliquant-déplaçant les images. La molette vous sert à vous éloigner ou à vous rapprocher...




via Buzzeum
En savoir plus View Comments

3001, l'Odyssée de ( Fred à ) L'Express

16.12.08 mis en ligne par Frédérick de Baro
J'ai été invité à participer à une opération assez intéressante avec L'Express. Je suis assez curieux de voir ce que cela va donner.



L'opération est rythmée par quelques temps forts comme le 7, 8 et 9 janvier où les blogueurs pourront être au sein même de la rédaction et réagir à leur manière aux dépêches.

Certes, beaucoup de questions se posent. Et la démarche de buzz / marketing ne m'a pas échappé. J'ai hâte d'y être cependant parce qu'elle promet de laisser une grande place à l'expression des blogueurs :
"Et qu'on ait un maximum de contenus produits par les blogueurs le 8 janvier"
Effectivement la question de la rémunération apparait dans les commentaires. Je pense que c'est un peu tôt encore. C'est surtout le débat sur la place du journaliste à coté des blogueurs qui m'intéresse avec cette idée clamée très fortement :
Faire en sorte que le numéro 3001 de l'Express en ligne soit produit et par des journalistes ET par des blogueurs.


L'Express est un journal créé en 1953 comme un supplément du journal Les Echos. Les deux fondateurs sont Françoise Giroud et Jean-Jacques Servan-Schreiber. Ces deux journalistes émérites ( l'un éditorialiste du Monde et l'autre rédacteur en chef de ELLE ) ont dans l'idée de démarrer un magazine ouvert et progressiste. Ayant par exemple comdamné la torture en Algérie.

A cette occasion-là je me souviendrai de deux choses :
- J'ai rêvé d'être un journaliste. D'aller à la recherche de la vérité. Depuis que je lis Serge Halimi je sais à quel point c'est une ambition compliquée.
-Jean-Jacques Servan-Schreiber est issue d'une famille juive prussienne. Il a fini sa formation polytechnicienne à la Libération. Mais il n'a jamais pratiqué son métier d'ingénieur. C'est le genre de héros auquel je voudrais assez aisément m'identifier.


C'est un visionnaire qui combat dès qu'il le peut le colonialisme dont il pressent l'effondrement. Il est également éditorialiste - spécialisé dans la politique étrangère - au Monde à l'âge de 25 ans.

Trés fortement influencé par Pierre Mendés France, l'hebdomadaire devient quotidien pour soutenir la campagne électorale de l'homme politique.

Voilà c'est avec ces quelques petites descriptions que j'ai essayé de raconter sur quelles traditions se basent un co-fondateur qui est à la fois issue de la tradition élitiste française et tout autant dans la recherche constante d'une vision moderne de ce monde.

Une dernière chose :

Cette famille a, au cours de son histoire sans arrêt essayé de s'intégrer par le travail et l'investissement citoyen. Ils tiennent par leur engagement une partie de l'histoire moderne française entre leurs mains. Ces efforts ( même si la famille est assez riche à l'origine ) ont été couronnés de succès et restent pour moi un exemple parfait du modèle d'intégration français.

Bien sûr tout n'est pas noir ou blanc, il y a probablement des ombres au tableau, j'essaierai donc d'en savoir un peu plus ce soir :)
En savoir plus View Comments

#leweb 8 live blogging

10.12.08 mis en ligne par Frédérick de Baro
9h20 :
Interview d'Eric Besson ...

L'idée c'est qu'en 2010 la France soit entièrement à débit rapide...

Il y aura notamment un fonds d'investissement qui s'appelle France
Investissement
qui permettra de fournir des fonds de départs à de
nombreux projets.
9h40:
Avec une intervention de 1938 media qui pose la question avec ses marionnettes de la non autorisation de publicité sur l'alcool en France..

bon j'ai largement échoué à suivre ce type d'événement en live blog

P1190387
il y a quelques photos et beaucoup de vidéos toutefois....
Eric Besson on stage .... #leweb

à venir :)

En savoir plus View Comments

Umoja !!

10.12.08 mis en ligne par Frédérick de Baro
Umoja aux Folies Bergère jusqu'au 4 Janvier ?

bon c'est vrai :
La musique était géante,
La mise en scène est parfaite,
Les danseurs sont impressionnants de talents,
parce qu'en plus de bien danser ils chantent comme des dieux, non vraiment.
L'histoire est une grande histoire, incomparable,
Et bien sur on vous explique pourquoi l'esprit d'unité (umoja) est le titre de ce spectacle.
Mais ...
Umoja

La piste de danse était trop petite..

Umoja

Oui oui je sais on danse pas dans un théâtre ..
Que normalement dans un spectacle quand bien même ce serait une comédie musicale, on reste assis !!

et ben non !!

Umoja

On laisse le diable ou je ne sais quoi entrer en nous et on s'amuse...
Dieu sait que j'étais fatigué
Dieu sait que je n'avais plus un brin d'énergie en moi après avoir traversé Paris d'Est en Ouest deux fois dans la journée, sans compter ma présence au Web08 ( Mais j'y reviendrai demain :) )

A la fin du spectacle les ...[SPPOOOOOOIIIIIIIIILLLLLLLLS]...

Qu'est -ce que je peux vous dire sur ce spectacle ... allez-y , c'est rodé !! Ce spectacle a réuni 3 millions de spectateurs à Londres, New York, Sydney, Amsterdam, Berlin, Madrid ,Tokyo, Vancouver, Toronto....
Oui c'est spécial pour les fêtes de Noël et oui on en ressort les hanches qui gesticulent et les yeux qui brillent...
Allez-y c'est TOP !!
Umoja

Les photos sont ici.
Merci à la production pour sa super réactivité sur l'envoi des photos.. je leur ai demandé pendant l'entracte et à la fin du spectacle c'était dans ma boite aux lettres. Ils sont top, je pense qu'ils ont tout compris au blog.
Merci à Damdam et Félicitation pour ton nouveau projet.

En savoir plus View Comments

Fresque de rue à Nottingham City

7.12.08 mis en ligne par Djé
Quand on arrive en train en la ville de Nottingham depuis la petite ville et la petite gare de Long Eaton, ça ressemble à ça :


Des prairies avec des moutons et des fils électriques et derrière les forêts de Charnwood et Sherwood...


La centrale thermique aussi :


On se dépêche dès l'arrivée en gare de Nottingham City pour rejoindre la grande gare d'autobus, la Broadmarsh bus station. Il suffit de traverser la rivière Trent en dépassant les British Waterways. En sortant de la gare à droite. On est en retard à un rendez-vous, déjà bien en retard. Comme on connaît un peu la ville et son flot d'employés qui défilent du soir au matin, la ronde des taxis devant l'entrée, on décide de suivre la sortie latérale. Maintenant qu'on connaît un peu l'endroit et la disposition générale de la ville, facile. Il est assez aisé de remonter depuis cette gare principale, poussés par les bras de la Trent, jusqu'au pied du château de Robin des Bois.

Sortie latérale c'est là. Rue déserte ou presque, ça devrait aller vite jusqu'au pont... Pas la peine que j'appelle la personne qui m'attend, elle sera sûrement plus heureuse de me voir dans sa chambre plutôt que de m'entendre dire à distance que je ne suis pas encore arrivée. J'ai encore vingt bonnes minutes en bus jusqu'au Queen's Medical Center, et je ne connais pas encore l'horaire de départ, ni même le quai. Puis soudain, dans une entrée de garage de la petite rue industrielle de la gare ça :
Life is a challenge meet it.
Life is a dream. Realise it.
Life is a game. Play it.
Life is love, share it.

On ralentit pour lire puis on presse le pas... et puis non, on revient sur ces pas, ce poème vaut bien un arrêt et une photo... pour la blugture ! Et voilà ce que l'on découvre :





Le genre de petite surprise citadine qui fait du bien, c'est chouette non ?

Oxygenthievez© sur la Toile : http://www.oxygenthievez.com/


En savoir plus View Comments

Carmen et Le boléro par RSO et LGSO ( en concert demain à15h30 et Gratuit à 12h00 )

7.12.08 mis en ligne par Frédérick de Baro
Je n'avais pas de caméra à l'espace des Blanc-manteaux hier soir. C'est la seule phrase qui me tourne et retourne dans ma petite tête. Je n'ai pas chargé mon téléphone et en plus je n'ai pas amené mon sac à dos avec ma caméra, mon appareil photo et mon pied...

Pas d'images et pas de vidéos juste des souvenirs. Et d'abord vous dire que ça reprend demain dimanche 7 décembre, en version gratuite à 12h, et en version 15 euros à 15h30 .



Il y avait du Gershwin avec Un américain à Paris, donc .. et c'ette si fantastique Mélodie.

Il y a Carmen et cette surprise de réaliser à quel point un triangle a son importance. Oui oui je sais vous allez dire un triangle c'est le truc qu'on file au non-musicien. I dil a juste besoin de taper en rythtes -vousme .. et encore s'il se plante c'est pas trop grave. Han.. écoutez plutôt ceci..



C'est finalement ce que j'ai appris dans ce concert. Regardez un instrument et voyez ce que le musicien en fait ... un seul. Et imaginez qu'il y en a 40 comme ça ...

Mais qui étaient ces musiciens ? Le Rainbows Symphonic Orchestra et Le London Gay Symphonic Orchestra étaient réunis là pour mettre fin à une sorte de tournée d'échange. C'est à dire que le RSO est allez à Londres .. et là le LGSO était en France.

La première partie du concert était réservée au Français. Tandis que la seconde à l'orchestre Anglais. Puis enfin les deux orchestres se sont réunis (100 musiciens au total) pour plusieurs oeuvres avec celle ci
Composé par Gustav Holst!

Mars desde Gustav Holst me rapelle étrangement La BO de la guerre des étoiles ... Qu'en dites vous ?


Composé par John Williams!

Et enfin le clou du spectacle était évidemment Le Boléro de Ravel... Et je vous avoue que dans ces moments je ne peux m'empecher de penser au Film Les uns et les autres de Claude Lelouch .. Probablement mon premier choc cinématographique :



On pourrait en parler pendant des heures de ce morceau .. Il a quelque chose de complétement intemporel .. Oui, bon sauf le papier peint .. ;)
Pensez juste qu'il y a un musicien qui fait pendant 15 minutes le rythme principal à la caisse claire... tout le concerto repose dessus .. A la fois léger et lourd quand la fin arrive .. c'est sublime...

, , , ,

En savoir plus View Comments

Compte rendu de scène Ouverte aux découvertes à l'Entrepot...

6.12.08 mis en ligne par Frédérick de Baro

Nous étions un soir un peu abandonné chacun de nos coté lui à Grenoble et moi à Paris. Moi traversant une tristesse d'origine familiale lui en villégiature. Il est journaliste par ailleurs et anime de temps à autres des scènes SLAM. Il animent aussi tout simplement..



Tu viens lundi me dit il ? c'est scène ouverte à l'entrepot ... ouais, ok pourquoi pas.
La soirée commence à 21 h30 c'est un peu tard pour un Lundi mais c'est le lundi est la vrai soirée des parisiens. Celle où il n'y a pas trop de monde. celle où les fumeurs ne sont pas stréssés et les les non fumeurs ne sentent pas aggréssés.




Je m'installe, le panaché ..en bonne position. Et je regarde admiratif mon pôte animé une salle encore un peu trop synchronisé avec le temps gris et pluvieux. Les premiers sourires s'esquissent. Les chaises se tournent, pour nfaire face aux artistes qui se succèdent sur la scène. Le niveau est inégal, mais l'envie est là et comme l'enjeu est somme toute assez minime les artistes débutants (ou pas ) sont détendu et échangent avec le public. Tout cela respire la bonne humeur et on est rapidement dans le bain et on se détend..



Les morceaux se succède, Vincent vient me dire: "Tu vas voir le prochain sort du commun" :



j'étais assez rapidement complètement hilare. Mais voilà c'est le genre de moment que j'adore dans ces soirées improvisés : Là où le hasard se mêlent à la certitude de passer une bonne soirée. Souvent parce que l'on attend rien de particulier.

Merci pour cette découverte. yo and co, ils s'appelait .. Mais impossible de remettre la main sur le l'adresse myspace..


En savoir plus View Comments

Ménilmontant mon amour ( éphémère )

5.12.08 mis en ligne par Frédérick de Baro
Bien aprés avoir torse-nus seesmicqué
Aprés de ma douce et chaude couette m'être extirpé
De ma douche non moins chaleureuse m'être expulsé
C'est mon Métro ménilmontant que j'ai pu admirer
Ce superbe graff qui avec talent s'était installé

Ménilmontant mon amour par vous Ménilmontant mon amour par vous

Sur les murs de ma station trés souvent utilisé
Mais voilà les pacmans sont arrivé
Et cette jolie œuvre ont éffacés
moins de 24 heure aprés
snif ..



En savoir plus View Comments

Les Mardis du Grand Palais : Doit on fixer des limites à la liberté de créer ?

3.12.08 mis en ligne par Frédérick de Baro
Je me disais: le grand palais qui organise des conférences-Débats: ça se présente bien. L'affiche me semblait de plus très compétente dans le cadre du Cycle sur les droits de l'Homme :

Présentation des participants (06:09) :



Fabienne Brugère : Professeur de philosophie à l’université Michel Montaigne Bordeaux 3, agrégée de philosophie et récemment nommée présidente du Conseil du Développement durable de Bordeaux, directrice de la collection « Lignes d’art » (PUF).

Gilles Lebreton : Professeur à la faculté des affaires internationales, université du Havre. Yves Michaud : Membre de l'Institut universitaire de France, professeur de philosophie à l'Université de Rouen.

Sabine Prokhoris : Agrégée de philosophie, psychanalyste, lauréate du prix du meilleur livre de la danse décerné par le Syndicat de la Critique 2007-2008 pour l’ouvrage Fabriques de la danse (PUF).

Yves Charles Zarka : Philosophe, professeur de philosophie politique à l’université Paris Descartes Sorbonne, directeur de la revue « Cités » (PUF).

Modérateur - Jacques Munier : Journaliste à France Culture, animateur de l’émission
À plus d’un titre.


Bref du calibre au risque peut-être d'être un peu rébarbatif. Mais j'avais confiance dans le sujet et je me disais que j'allais probablement compléter mes connaissances (38:35) :



Mon avis sur le débat: Un peu déçu. C'est évidemment l'absence du sujet internet comme média d'expression libre qui m'a manqué. Comme si les Presse Universitaires de France vivaient dans un monde où ce média n'existe pas ou ne serait que le vecteur de cochoncetés. Ces poncifs ne facilitent pas le dialogue et permettent à beaucoup de rester dans leur tour d'ivoire. Du coup, le débat reste un peu dans les lieux communs et bute sur un conflit de générations avec par exemple : "les raves consistent à passer des CD à longueur de nuit" ou bien "l'art contemporain est l'art du marché" sous entendant qu'il est soumis aux lois du Marché .. mouais .. Allez faire un tour sur les photos de Sandrine Plasseraud ou le blog de Henry Kaufman pour voir que l'expression artistique d'aujourd'hui échappe totalement aux lois du marché quitte même à s'en moquer.

Toutefois ..

Il faut louer l'initiative du débat et la disponibilité des intervenants pour répondre aux questions et souligner également que le lieu est particulièrement confortable et.. ah oui C'EST GRATUIT !!

Plus d'info ici ( PDF ):

http://www.grandpalais.fr
http://www.puf.com
http://www.civismemoria.fr

Les prochains débats:

Mardi 9 décembre - Quels sont les nouveaux droits de l'homme à l'heure de la mondialisation ?
Mardi 16 décembre - Les droits de l'homme sont-ils universels ?


Je vous invite à réagir sur la question en citant par exemple les cas où pour vous l'art atteint ces limites...

P.S: Merci à Jeremy de m'avoir accompagné.


, ,

En savoir plus View Comments

Pfff, Nadine Morano C'est vraiment nawak

2.12.08 mis en ligne par Frédérick de Baro
ou Quand les assoces font mieux et pour moins cher que l'Etat.





Au vu de ce spot, je ne pense pas que Nadine Morano va me lire vu qu'elle doit me prendre pour une brute épaisse aimant les jeux violents ( et la musique qui va avec ) et potentiellement attirés par les petite filles... Dans le genre caricature contre-productive, je crois que ce spot est un modèle du genre.

Franchement c'est n'importe nawak, et j'explique pourquoi :

Les risques qui sont dénoncés ne sont pas traités par la solution proposée. Les logiciels de filtrage ne sont pas adaptés aux multiples sources d'informations et autres outils de communication qui existe sur la toile. Comment fait-on pour filtrer les mails et les chat msn par exemple ? Les forums de jeux en lignes ?
Plutôt que de dire activez les logiciels, vous devriez dire activez vos neurones et votre coeur. Encore une fois : Laissez un enfant sur internet c'est comme le lâcher seul dans la rue. Et cela dépend évidemment de la rue : si c'est un jeu : c'est une rue que vous connaissez et dont vous connaissez les passants. Si c'est google c'est un peu la grande rue de votre ville, etc et vous, vous adaptez votre présence selon son âge. Et même malgré cela, malheureusement le monde dans lequel nous vivons nous échappera toujours un peu. La seule manière pour que l'enfant/ l'ado s'en prémunise c'est qu'il se soit un minimum responsabilisé. Oui je sais ce n'est pas simple. Mais le résultat est beaucoup plus sûr et moins coûteux financièrement.

"N'accepte pas de bonbons d'un inconnu":

Aujourd'hui, on pourrait dire, n'accepte pas de demande d'amitié d'un inconnu.

Quel réponse apporte cette vidéo au suicide de la jeune Megan Meyer ? Ne serait-ce qu'être attentif, cela peut permettre à des ados de ne pas se sentir seul lorsque q'ils sont face à
du harcèlement sur les réseaux sociaux. il aurait été également inutile dans le cas de la jeune fille partie avec ce pédophile juste sorti de prison. Le spot télé ne favorise de toute manière aucun dialogue entre les parents et les "jeunes". De la même manière qu'ils
auraient besoin de ce soutien quand ils sont dans la cours de récré.

Internet est un autre terrain, dont les codes sont à la fois très proches de notre "vraie vie" et à la fois complètement nouveau parce que sur un écran d'ordinateur. Cet espace effraie aussi parce qu'il ne dipose pas de frontières géographiques. Ce qui donne encore plus cette sensation de ne rien pourvoir maîtriser aux encadrants. Mais il reste toutefois cette frontière entre écrans et vrai monde. Le passage entre ces deux univers devrait être accompagné.

Pas forcément guidé, pas encadré, non : accompagné.. Il est à mon avis très important de ne pas exercer de pression afin que l'expression soit libre dès la moindre question. Vous êtes son seul recours. Et puis s'intéresser mais ne pas espionner pour respecter l'intimité de l'ado/enfant. Même si instinctivement on en aurait envie...

Ensuite il faut comprendre que les jeunes accèdent sur internet par petits pas : les jeunes tissent des relations d'abord avec leur cercle d'amis proches et les classes sociales se reproduisent malgré l'ouverture des classes les plus populaires.

Voilà le Spot d'action Innocence qui à mon avis est auss efficace pour les enfants que pour les parents :



Un des bienfaits d'internet, c'est que les gens sérieux et réellement investis ont eux aussi accès à ce média et qu'ils peuvent avantageusement remplacer des mauvaises campagnes de l'état.. C'est ce côté un peu anarchiste un peu "ultra-gauche" que j'aime bien sur le terrrrrrible Internet.

,

En savoir plus View Comments

[JUB]Thomas Fersen

2.12.08 mis en ligne par Frédérick de Baro

Thomas Fersen


“On ne veut plus le quitter

Est-ce par son style?

Écouter, c’est adopter

Fersen le genialissime…”



J’adore les textes de Morrissey. Poétiques et désespérés.

J’adore aussi ceux de Chris Martin. Positifs et spirituels.
Mais leurs mots ne sauront jamais jouer avec ma langue à moi.

Les rimes fluides de Thomas Fersen, construites à l’aide d’une variété de mots phénoménale, me laisse pantois, fasciné, la bouche entre-ouverte…

Hier soir, l’écoutant attentivement enchainer les chansons, j’y ai entendu une chrorégraphie lexicale exceptionnelle. Et bien de-chez-nous.

Un truc à s’arracher les cheveux…

Tellement c’est merveilleux de simplicité et de complexité.
Tellement ça coule au fond de l’âme comme un grand crû classé au fond du gosier…

Écouter ce troubadour génial, ce serait comme si, pour l’amateur de foot que je suis, Benzema ne loupait jamais un dribble ou une frappe.

L’écouter aligner ses mots paraît aussi simple que de taper dans un ballon dans une arrière-cour.

On finit même par croire que cette fluidité admirable est forcément imitable.

On se dit qu’a force d’abnégation, de travail et de sueur…
On finira donc nous aussi par aligner

des alexandrins tout aussi bien ciselés…

Alors évidemment, quand ce soir là, Thomas Fersen récite a capella un poème entre deux morceaux, on craint qu’il nous manque peut-être un truc…

Du courage?

Quand il interrompt Saint-Jean-du-Doigt pour conter avec une poésie malicieuse une histoire de suspicion de phlébite entre Lyon et Grenoble, on comprend qu’il risque de manquer, malgré l’abnégation, malgré le courage, quelque chose d’autre…

Quelques tonnes de talent sans doute?

Oui…

Alors, on se dit que des Thomas Fersen, on n’en a pas des tonnes dans notre joli pays.

Mais tant qu’il en reste un, il subsiste l’espoir que demain d’autres le rejoindront. Que demain, d’autres prendront le relais, et feront persister l’idée saugrenue que le Français est une langue qui se chante à merveille.



Thomas Fersen - Germaine - Live des Folies-Bergères (mal cadré…) le 27 Novembre 2008

Lien pour vidéo



,

En savoir plus View Comments

Hype et compte rendu rapide de la soirée Jamendo

1.12.08 mis en ligne par Frédérick de Baro
Voilà presqu'une semaine que la soirée a eu lieu et j'ai à peine eu le temps de me poser sérieusement pour mettre en forme toutes les interviews que j'ai pu faire pendant cette soirée ..

Hype Jamendo par vous
J'en ai beaucoup appris sur le fonctionnement de Jamendo - Site de musique libre en ligne - et cela nécessiterait un article conséquent.

Drunksouls @ Jamendo par vous

Donc je vais me permettre de ne mettre que les photos et liens des personnes formidables que j'ai croisées pendant cette soirée. Et je ferai les choses plus sérieusement un poil plus tard.
Toutes les autres photos sont .




Les interviews de Vavrek , Hype et Laurent skatz arrivent, promis !

, , ,

En savoir plus View Comments

La blugture en quelques mots

La blugture est un WebZine culturel collaboratif avec plus de dix auteurs qui ont déjà été invités ou qui participent activement. N'hésitez pas à proposer vos textes. Le ton du site et des articles se veut enthousiaste, sincère et original. Contact : Blugture@gmail.com

La blugture à domicile

votre courriel


Nuage des bonheurs

La carte de la blugture

La vlogture : toute les vidéos faites pas la blugture Devenez Fan sur Facebook Suivez la blugture sur Twitter Les vidéos de la blugture sur DailyMotion toutes les photos de la blugture et plus encore

les gens qui passent et qui gardent un souvenir

Google+ Badge

Parlez des artistes qui vous ont ému !

Commentaires

Recent Comments

Powered by Disqus