J'étais à la soirée ComputerWorld j'ai découvert Caterva

Alors voilà : j'avais décidé comme l'an dernier de boycotter le Festival electro-groove de Strasbourg, le Festival Contre-temps, mais j'ai quand même mis les pieds aux pelouses sonores dimanche dernier et puis j'ai été traînée presque de force au Molodoï vendredi soir pour une soirée "ComputerWorld", un nom attrayant pour une geek de mon espèce. Le Festival se termine aujourd'hui, 14 juin 2009.



Festival Contretemps Strasbourg, fin de la 6è édition
Oui, j'avais la ferme intention de boycotter une autre fois l'évènement parce que cette année encore, la tendance était plus au payant enfermé qu'au gratuit à l'air libre. C'était bien écrit sur le programme et le site web. Un pass événement à trente euros était tout de même proposé. Fini !- c'est donc confirmé- le temps où l'on voyait fleurir les platines et les enceintes sur la grande terrasse du café du Théâtre National de Strasbourg ; ou bien sur les ponts des bateaux-péniche : on est loin des aperos-mix gratuits des premières éditions qui rendaient si agréables les débuts, milieux et parfois même fins de soirée.

Quant aux pelouses sonores- le seul gros événement en plein air du Festival- habituellement tenues au Parc du Pont Rhin, elles avaient perdu cette année leur parfum franco-allemand puisqu'elles se tenaient au Parc de l'Orangerie, proche banlieue de l'hypercentre, quartier européen. Beaucoup plus 'smaâart', beaucoup plus citadin, beaucoup moins transfrontière, beaucoup moins roots.

Le site officiel du Festival Contretemps :
http://www.contre-temps.net

Le plaisir de revoir (et ré-entendre !) Daddy Roudy
J'ai quand même mis les pieds et posé mon derrière aux pelouses sonores pour le plaisir de revoir DJ Daddy Roudy derrière les platines. Le Nancéen doit comme de nombreux strasbourgeois regretter la fermeture récente de l'Elastic Bar où il assurait des sets des soirées entières il y a dix ans déjà. Daddy Roudy est un vieux de la vieille et ce touchant DJ, un peu grassouillet au visage bien sympathique, n'a pas pris une ride. C'était bien agréable au coucher du soleil de l'entendre présenter sa collection de disques : "tous des amis". Mais le public n'était pas celui attendu et Daddy Roudy a eu bien du mal à faire venir plus près l'assemblée, squattant assise le petit morceau de pelouse alloué. Dommage, j'ai bien dansé moi, ça m'a rappelé un tout petit peu le caveau de l'Elastic Bar.

DJ Daddy Roudy sur MySpace
http://www.myspace.com/roudy67

Soirée ComputerWorld au Molodoï
La dernière fois que j'étais allée au Molodoï c'était au printemps pour le Festival Scènes d'Ici, un peu plus rock-garage, celui-là. Je voulais allez applaudir les Chapel Hill. J'avais été surprise par le piteux état des toilettes des filles !- un vrai bordel- sale... choquée aussi par le peu d'attention que les gens se portaient les uns aux autres. Mais comme là il s'agit d'electro...

"Allez vieeeeens ! Ce soir c'est la soirée computerworld, ça va te plaire c'est sûr, il faut que tu voies les Caterva un groupe d'ici "... Mes amis avaient fini par me convaincre.
C'est vrai que j'ai toujours envie de danser... et j'étais restée sur ma faim aux pelouses sonores (extinction des feux à 21h). Pas mal de Strasbourgeois au programme, 8 euros l'entrée : allez !

Quand j'arrive personne ne danse mais j'y vais quand même, la musique, le DJ et le décor me plaisent. C'est Âme, DJ voisin de Karlsruhe qui est au clavier et aux boîtiers. La foule finit par danser. C'est cool et dans les toilettes des filles c'est "nickel".. dans l'esprit de la musique electro, respect, peace ?

On se sent bien et quand Caterva prend la relève on se sent encore mieux. Belle énergie du Dj au large sourire et du V-Jay consciencieux. On se laisse réellement emporter par le mix et le sourire est contagieux. Les performers sont à l'écoute de l'assemblée qui danse avec eux, c'est chouette, ça interagit bien, c'est cool, ça danse, c'est bien. On se sent vraiment léger en ce vendredi soir, et cela vaut toutes les séances de kyné. Un vrai bon set. Depuis j'ai écouté le CD demo du Festival et le morceau numéro cinq vient de retenir une fois encore mon attention : CATERVA, Monkey. Je dois l'admettre le break-beat fait comme ça, ça me plaît bien...

Allez entendre !... et écoutez, ça détend :
Caterva sur MySpace : http://www.myspace.com/caterva

Et dans l'esprit de l'électro libre, la démo 2009, 27 minutes de direct à télécharger gratuitement et légalement, servez-vous !
:: This is the new Caterva demo for 2009 ::
blog comments powered by Disqus

La blugture en quelques mots

La blugture est un WebZine culturel collaboratif avec plus de dix auteurs qui ont déjà été invités ou qui participent activement. N'hésitez pas à proposer vos textes. Le ton du site et des articles se veut enthousiaste, sincère et original. Contact : Blugture@gmail.com

La blugture à domicile

votre courriel


Nuage des bonheurs

La carte de la blugture

La vlogture : toute les vidéos faites pas la blugture Devenez Fan sur Facebook Suivez la blugture sur Twitter Les vidéos de la blugture sur DailyMotion toutes les photos de la blugture et plus encore

les gens qui passent et qui gardent un souvenir

Google+ Badge

Parlez des artistes qui vous ont ému !

Commentaires

Recent Comments

Powered by Disqus