Debout sur le Zinc à la cigale: Le Bonheur


Site : Debout sur le Zinc
C'est un concert que j'attendais. comme on attend la femme de sa vie. Mes derniers euros électroniques y sont passés, il a plus de quatre mois de cela (une éternité pour moi). Je crois que c'était au mois de novembre. C'était la déclaration qui m'avait touchée évidemment mais c'était ma petite Sosso qui m'en avait parlé, il y a déjà bien longtemps. Son enthousiasme est encore au fond de mes pupilles. J'avais attrapé ces rayons de bonheur.



Je savais qu'ils n'étaient pas feint.

Alors, oui, j'ai envie de dire la joie avec laquelle je suis allé à ce concert, et comment je me suis installé dans la fosse à quelque centimètre de Christophe ( le guitariste ), Simon ( le chanteur et trompettiste) Romain le clarinettiste et Fred l'accordéoniste, mais un peu loin de ce fou sympathique de William à la Basse, et tout de même pouvoir monter sur scène pour un cour de disco mené par Momo ( le batteur ), et j'aurais alors été forcément à coté d'Olivier au Banjo mais là je vous dis qu'en vérité j'en étais loin.



Avant le concert, j'ai cru que je n'y arriverais pas. empêtré dans une administration postière qui, croyaient-ils, allait me donner un billet de train le lendemain à 9h alors que mon train partait à 7h30.... Mais, vous savez, j'avais tellement envie d'aller à ce concert qu'une sorte de gentillesse, une sorte de bonheur a dû faire que tout s'est débloqué... Je suis arrivé pendant la première partie. La salle était comble. plus de places dans la fosse.

Debout sur le Zinc @ la cigale 13/04/2010
Et là, appuyé sur un poteau, en haut des escaliers je me suis posé... La place était parfaite, une jeune femme blonde ravissante, a souhaité passer devant moi... Je suis trop grand parait-il aheum... Le bonheur , la promesse de bonheur, ou les postiers avaient enlevé de moi toute gentillesse possible. J'avais ma place, voilà. ( excusez-moi), voilà mais je l'attendais depuis longtemps cette promesse de bonheur.

Il y a des choses qui sont à la hauteur des promesses, comme le grand canyon, On sait que ça coupe le souffle et ça coupe le souffle, c'est physique.

Debout sur le Zinc transmet du Bonheur, C'est physique.



Une clarinette et un violon ont donc fait taire les pipelettes à coté de moi. ça s'adoucit , ça adoucit, le bonheur, et puis une calvacade qui part .... nous emmène. J'avais l'impression d'être comme ses amants du pont neuf, un peu fou à tourner et danser , entre la course et le vol... La clarinette, le plus bel instrument du monde, menait la charge, l'envol et là plus que jamais, la promesse était là.

Le bonheur.

Aujourd'hui encore je me demande d'où me vient le bonheur. Est-ce que vraiment l'enchainement de notes de musique peut faire cela. Merci mon dieu, Merci j'en avais tellement besoin.

Je m'arrête là parce que je me dis que mes mots peuvent gâcher, le bonheur est fait d'une peau de chagrin qui quand on le prononce se réduit.

Mais là vraiment je vous assure c'est un grand bonheur.

Leur prochain concert est en décembre au casino de Paris.





et ici d'autres photos, et pardonnez-moi d'avoir oublier de remercier la présence des tête raides, des fils de teuhpu, et d'Aldeberg, et de Pierre et sa Cornemuse :


blog comments powered by Disqus

La blugture en quelques mots

La blugture est un WebZine culturel collaboratif avec plus de dix auteurs qui ont déjà été invités ou qui participent activement. N'hésitez pas à proposer vos textes. Le ton du site et des articles se veut enthousiaste, sincère et original. Contact : Blugture@gmail.com

La blugture à domicile

votre courriel


Nuage des bonheurs

La carte de la blugture

La vlogture : toute les vidéos faites pas la blugture Devenez Fan sur Facebook Suivez la blugture sur Twitter Les vidéos de la blugture sur DailyMotion toutes les photos de la blugture et plus encore

les gens qui passent et qui gardent un souvenir

Google+ Badge

Parlez des artistes qui vous ont ému !

Commentaires

Recent Comments

Powered by Disqus