«Under the dome» ou le kiff dans un aquarium

25.6.13 mis en ligne par Frédérick de Baro

Voilà l'été ! Voilà l'été ! Que c'est bon de ne pas être en vacance ! L'été, aux US, les télévisions américaines font des tests.  Ils essayent des concepts, des trucs auxquels personnes n'a jamais pensé...
Et je vais pas vous gâcher le délire qu'est cette série en spoilant quoi que ce soit...
Si vous avez cliqué sur les autres liens dans Google. Alors là ben c'est foutu, on va vous dire de quel livre de Stephen King c'est inspiré. On va vous raconter la trâme... Nan ! moi je ne racontes rien ! Ce que je sais, c'est que j'ai vu le premier épisode et j'ai grave hâte de de voir les douze autres, voilà !
Ce que vous pouvez savoir.  C'est que ça va vous rappeler 2000 shows américains déjà vus. Une petite ville américaine, des familles plus ou moins en crise, des couples de teenagers, un Shériff, quelques Ranchs voilà la bourgade de Chester's Mill.

Puis il y a un truc ÉNORME qui arrive.

Perso, j'ai le plaisir de retrouver Rachelle Lefevre, que j'avais découvert dans la torride série Swingtown. D'autres l'auront découvert dans Twilight. Vous y retrouverez d'autres comédiens bien connu de nos écrans d'ordinateurs..
voilà , j'ai rien d'autre à dire : Enjoy !

En savoir plus View Comments

Crossing Lines : quand la série française franchit l'Atlantique

24.6.13 mis en ligne par Frédérick de Baro

À première vue c’est assez étrange. Il y a un logo NBC, tout le monde parle en anglais et on voit apparaitre Marc Lavoine (Louis Daniel). Non, il ne va pas chanter «c’est le parking des anges» mais dés le départ il a le regard révolver. C’est un flic.  Il dirige une équipe de spécialistes européens. Une sorte d’agence tout risques dirigées de Bruxelles. Le big boss est un cador de la série tv américaine : Donald Sutherland (Dirty sexy money, Space Cowboys, Sur le chemin de la guerre). Mais la trame tourne autour d’une sorte de dr House de l’enquête crimininelle en a personne de William Fitchner (Prison Break, Contact, Armageddon).



Ce n’est pas la première fois que la France s’essaie à la production de série tourné pour le public US. Mais Je crois que c’est la plus belle réussite. On laissera de côté “le transporteur” produit par la boite de Luc Besson, qui n’a pas fait long feu sur les écrans des foyers américains. Ce qui devait géner à l’époque était surement l’accent français à couper au couteau.

Le couteau, c’est l’arme favorite de ce tueur, qui, avec une excessive méchanceté, satisfait sa psychose  meurtrière.  Le premier épisode trépident alterne action, drame psychologique et un brin de drame romantique. Les actrices ne font pas banquettes et sont de jolies character. Les mecs sont mince, beau, en abdos glacés. Tout est bien dans le meilleur des mondes, la série a de beaux atouts.

J'attends avec impatience le prochain épisode. Le lancement est très propre, très léchés. peut-être trop. ça manque un peu de folie.C'est pourtant le personnage de William Fitchner qui rend l'histoire dangereuse, avec ses ..... #nospoils ... à voir donc :)
En savoir plus View Comments

La blugture en quelques mots

La blugture est un WebZine culturel collaboratif avec plus de dix auteurs qui ont déjà été invités ou qui participent activement. N'hésitez pas à proposer vos textes. Le ton du site et des articles se veut enthousiaste, sincère et original. Contact : Blugture@gmail.com

La blugture à domicile

votre courriel


Nuage des bonheurs

La carte de la blugture

La vlogture : toute les vidéos faites pas la blugture Devenez Fan sur Facebook Suivez la blugture sur Twitter Les vidéos de la blugture sur DailyMotion toutes les photos de la blugture et plus encore

les gens qui passent et qui gardent un souvenir

Google+ Badge

Parlez des artistes qui vous ont ému !

Commentaires

Recent Comments

Powered by Disqus